Régimes alimentaires : des efficacités très variables.

Lorsque j’étais en 6ème, autour de 11 ans, j’étais en surpoids, mes parents décidèrent donc de m’amener chez le médecin pour que nous en parlions.

J’avais envie de perdre ce surplus de poids depuis déjà longtemps et je n’y arrivais pas j’ai donc été très attentif à ses conseils. Je me souviens que nous avons parlé ensemble quelques minutes de ce que je mangeais en temps normal et une fois les infos nécessaires collectées il me donna 4 ou 5 missions simples et claires, je me souviens encore de celles-ci :

  • Tu as le droit de goûter à tout une fois, mais à partir de maintenant, tu auras interdiction de te resservir deux fois du même aliment lors d’un repas
  • Le bout de pain trempé dans la sauce du plat c’est fini, désolé
  • Le sirop Teisseire, c’est aussi fini, maintenant ce sera de l’eau.

Ok chef ! Est-ce que ce fut facile ? Non, l’habitude du sirop est une vraie saleté (voir article Figaro addiction au sucre), la dose de gras, de sel et de glucide qu’on ramasse en trempant notre pain dans la sauce crème fraîche de maman… pareil. Mais bon, ces objectifs que m’avait fixés le médecin étaient non seulement simples, mais aussi un simple ajustement des mes habitudes alimentaires, pas un chamboulement total de ma vie quotidienne comme peuvent l’être nombre de régimes (dixit : recevoir son repas en sachet plutôt qu’aller aux courses ou supprimer tout un pan de son alimentation quotidienne). Résultat, quelques mois plus tard l’objectif était rempli, j’avais grandi, sans grossir et ça se voyait.

https://etude-nutrinet-sante.fr/link/zone/43-Publications

Cette petite anecdote illustre parfaitement un des résultats (2009-2012) de l’étude NutriNet Santé : les régimes non restrictifs, basés sur l’équilibre alimentaire ont des résultats plus intéressants sur le long terme (6 mois +) que les régimes restrictifs ou avec coaching.

En effet, un changement alimentaire trop brutal impliquant des restrictions (arrêt total ou partiel de tout un pan nutritionel comme les protéines ou les glucides) est soutenable au court terme seulement. Il est possible de sortir moins pendant une période donnée, on mange moins souvent avec nos amis et lorsqu’on le fait on peut éventuellement justifier socialement de manger moins/différemment à cause du régime qu’on suit. Mais cela n’est pas possible sur du long terme, vous voyez-vous commander un steak sans pain au McDo pour suivre votre régime paléo qui vous interdit les glucides? Vous voyez-vous aller au restaurant et dire au serveur, « non moi je vais simplement commander un Perrier et je mangerai ma barquette Weight Watchers pendant que mes amis mangeront les plats de votre cuistot »?

Sans parler des soirées entre amis, repas professionnels… Lorsque vous voulez perdre du poids, vos pires ennemis seront vos habitudes et l’inertie sociale.

Dans toutes les configurations citées plus haut, il n’y a qu’un système qui résiste, c’est celui qui consiste à comprendre ce qu’est l’équilibre alimentaire et c’est celui qui donne les meilleurs résultats au long terme. En effet, vous pouvez manger McDo, si vous ne prenez qu’un burger, ne prenez pas de boisson sucrée, et mangez light au repas suivant. Vous pouvez aller au resto, si vous savez différencier, sur la carte, un plat équilibré, d’un plat à éviter. Vous pouvez conserver votre vie sociale, si vous comprenez pourquoi s’enfiler 500g de cacahuète lors d’un apéro, n’est pas une option envisageable…

Alors, avant de dépenser votre argent dans un programme miracle, qui fonctionnera 3 mois, puis vous fera récupérer votre poids initial, si ce n’est plus, renseignez-vous, lisez, comprenez. Ce processus peut prendre du temps, mais certaines bases sont indispensables, comprendre les calories, comprendre le rapport glucide/protéine/limpide et lequel privilégier en fonction de vos objectifs, comprendre les fibres et pour tout ça, savoir dans quels aliments les trouver. Vous manquez de temps? Ou vous voulez simplement être pointu sur le sujet? Consultez un spécialiste, diététicien, nutritionniste et comprenez encore mieux.

Je me forme actuellement dans le cadre du diplôme universitaire « Nutrition et activité physique » de Clermont-Ferrand et je suis pressé de pouvoir vous suivre dans cette recherche d’équilibre nutritionnel, de contrôle de poids ou de performance sportive.

A très bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.